Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 22:20

Le huitième veto de la Russie a été enregistré, hier, par le Conseil de Sécurité de l'ONU. Et, aujourd'hui, une rencontre entre le Secrétaire d'Etat américain et le Ministre des Affaires Etrangères russe a eu lieu au Kremlin. La confrontation a été tendue.

La réaction américaine est compréhensible : il ne faut pas oublier que le siège des Nations Unies est aux Etats-Unis, et que, en sa qualité d'ex-Première Puissance Economique, l'Oncle Sam tient à préserver la paix, ce qui est aussi l'objectif de l'institution en question, dans cet article. Et, sur ce point, il faut reconnaître que l'administration dirigée par Vladimir Poutine, en s'entêtant à ne pas permettre de consensus contre Bachar El-Assad, ne veut pas jouer le jeu non-violent auquel le Monde entier aspire. Car, en attendant que, à New York, on délibère et que l'on se mette d'accord, des gens, sur le terrain, meurent sous les bombes d'un dictateur qui a décidé d'anéantir son peuple. Il est possible que, puisque l'on fait partie de ceux qui pensent à l'intérêt du peuple syrien, on ait tendance à faire du gouvernement moscovite la racine du problème que pose Damas ; cela dit, pour obtenir la paix, il faut, parfois, ce montrer ouvert à la négociation.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 23:08

Aux Etats-Unis, un médecin d'origine vietnamienne un peu trop excité a été expulsé, par la force, d'un vol en partance de Chicago, après 48h d'indignation générale. La méthode qui a donné lieu à cette situation insupportable s'appelle le "surbooking", et tout semble légal.

Que le Monde entier s'émeuve - et rejète - ce fait, voilà qui nous fera peut-être réfléchir à ce que nous sommes en train de faire : en l'occurrence, nous avons poussé l'indécence à son paroxysme, en se référant à des systèmes mathématiques (concrètement, il s'agit de ventes) douteux. Et, il faut le dire, le processus fonctionne : une étude statistique rappelle que, chaque année, aux Etats-Unis, 46.000 expulsions similaires ont lieu, ce qui, bien sûr, suscite un dédommagement. On le voit : on sait gérer, d'habitude, de tels cas, et, contre toute attente, on en arrive à dire que la victime aurait dû faire l'effort de ne pas se faire remarquer, pour ne pas risquer d'être choisi pour être chassé. Il est ahurissant d'en arriver à dire cela, mais voilà : le "surbooking" est à prendre comme une sorte de "jeu", par lequel on accepte, au bout du compte, d'être éconduit de manière honteuse - c'est sans doute cela que l'individu en question n'a pas compris.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 21:47

Parce que Nicolas Maduro, au Vénézuela, s'est arrogé le droit d'édicter les lois, à la place du Parlement, le Tribunal Suprême de Justice (TSJ) a rendu son verdict : le régime en place dans ce pays est devenu une dictature, ce qui engendre une pluie de critique.

Enfin, les ignorants que nous sommes savent à quoi s'en tenir : si les mots désignent - à chaque fois - un concept différent, là, celui de "dictature" est caractérisé par la situation réelle. Et, si l'on emploie ce terme fort d'ignorants, c'est qu'il est difficile de se rendre compte de l'horreur de la dérive en cours quand on est pas soi-même concerné par le changement. Heureusement, ceux qui sont sur place, ou qui le sont par l'entremise de leurs proches, ont prévenu la communauté internationale. L'information est, désormais, bien transmise, mais on a perdu beaucoup de temps à s'en rendre compte. Si bien que, si on avait pu tirer la sonnette d'alarme mondiale, peut-être que nous aurions pu stopper le mouvement avant qu'il ne soit déclaré dégénéré. Cela montre, une fois de plus, que, même en ce qui concerne le concert des nations, il est extrêmement difficile de désigner la corruption, si l'on ne veut pas tenir des propos diffamatoires.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 21:21

Le ralliement de Manuel Valls - ancien Premier Ministre - à Emmanuel Macron destabilise le Parti Socialiste, au point que son Secrétaire Général a dû faire un communiqué officiel, pour clarifier la situation : il faut choisir entre "En Marche" et le PS.

Peut-être est-il inutile de rappeler que les 2 cités ont collaboré ensemble à l'édification d'une même loi, qui, si elle est contestable, a des effets déjà visibles sur le terrain, et, à ce propos, c'est aussi une raison qui fait que la popularité de celui qui fait fureur avec le mouvement qu'il a lui-même lancé : les électeurs qui constatent, utilisent, et profitent des nouvelles possibilités que permet le texte législatif. Aussi, il est assez naturel que, si un des instigateurs bénéficie des retombées positives d'une réussite, l'autre veuille rejoindre celui qu'il a aidé. Dans le même ordre d'idées, il y a de quoi penser que, probablement, les 2 individus dont il est question dans le présent article ont aimé travaillé ensemble. Enfin, il y a sûrement une question d'ego, qui se pose à celui qui a trahi ses amis. Cela n'empêche pas la haine : étant donné que ce qui a mis le feu aux poudres concerne une manipulation qui se fait dans un isoloir, à l'abri des regards, il est plutôt injuste d'avoir souligné ce qui aurait pu être tu...  

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 22:31

Le fait que François Fillon ait évoqué la triste fin de Pierre Beregovoy (qui en était venu à se suicider) fait croire à pas mal de monde qu'il pourrait faire un "chantage au suicide". C'est, en tous cas, ce que d'aucuns croient, suite à un discours à Nantes, où il a enfoncé le clou.

En cette fin de quinquennat, où la démocratie semble avoir été mise à mal par l'état d'urgence, on voudrait croire que le prochain Président saura remettre sur pieds notre régime politique. Sauf que, avant même le nouveau mandat qui va commencer, on a déjà faussé la donne : la personne qui serait la plus humiliée par cette manigance pourrait être M. Fillon. Non pas parce que le tapage fait autour de sa personne révèle sa mauvaise hygiène de vie, mais parce que la conséquence de tout cela fait que certains de ses amis le poussent à renoncer à sa position d'homme providentiel, alors que, quelques semaines plus tôt, ils l'encensaient sans retenue. Aussi, il peut paraître assez normal que l'intéressé refuse de céder. Cela n'empêche pas que ses chances de victoire soient probablement compromises. Et, à travers lui, ce sont des centaines de milliers d'électeurs qui se retrouvent perdus et sans leader. Donc, il est - sans doute - possible d'accuser ceux qui ont poussé l'affaire à éclater au grand jour (ou qui l'ont laissé sortir).

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 21:01

Châlette-sur-Loing, près de Montargis, a été le théâtre de ce drame : 2 petites filles (des soeurs, de surcroît), une de 3 ans, l'autre de 18 mois, jouaient ensemble lorsque la plus petite a poignardé la grande. Sans conséquences graves - heureusement. 

Il est probablement inutile de donner les éléments qui laissent penser que la fillette qui s'est servi de l'arme blanche n'est pas maîtresse de ses actes. Comme tous les enfants, elle a probablement voulu réitérer ce qu'elle a vu à la télévision. Et une question reste - cependant - en suspend : dispose-t-on, à cet âge-là, de la force nécessaire pour percer les tissus cutanés d'un corps humain - si jeune soit-il ? On peut toujours imaginer des scénarios tordus, et, dans tous les cas,  il faudrait une enquête pour déterminer comment la pointe de ce couteau a pu transpercer le corps d'une enfant. Pour le reste, c'est-à-dire quelle(s) image(s) précise(s) ont été imitées, pour en arriver à un tel évènement, tout est question d'équilibre entre le droit de créer, et la censure. Si on bloquait toutes les images au potentiel néfaste pour nos enfants, alors, aurait de quoi rire, car ces situations sont partout, et tronquer le flux télévisuel des contenus indésirables, pour les jeunes génération, restreindrait considérablement la liberté de penser.                                                                                                      

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 22:18

Marc Ladreit de Lacharrière est l'homme d''affaire qui avait prêté 50.000 € à François Fillon. Par son avocat, il a fait savoir que la somme lui avait été remboursé, mais le candidat qui en avait bénéficié ne l'avait pas déclaré, alors qu'il aurait dû. Il a dit avoir "oublié" de le faire.

Sans vouloir rabaisser la popularité du candidat des Républicains, on est bien obligé de constater que cette série de "casseroles", qui s'accumulent, posent une question : sera-t-il le mieux placé pour donner des ordres aux autres, si lui-même se permet de "piquer dans la caisse" jusqu'à l'outrance, ou s'il s'estime en droit de négliger - au point de l'oublier - une somme qui, pour un Français moyen, est inaccessible. On ne peut pas se demander s'il est capable de gouverner, car il l'a déjà fait ; en fait, c'est la légitimité à être au sommet de l'Etat qui est en cause. Et, comme il semble acquis qu'il n'y aura pas de "plan B", comme certains ont voulu le croire, il serait bon que ceux qui tiennent les ficelles, en coulisse (ceux qui révèlent ces affaires, avec une stratégie en cascade), se posent une question, pour savoir s'il est bien démocratique d'essayer de décrédibiliser le champion de la Droite classique. En effet, si celui-ci n'était plus là, des millions d'électeurs seraient privés du bon représentant, pour leurs idées. Ils seraient obligés, alors, de voter pour un projet qui ne leur convient pas, et le sentiment de rejet de la politique serait attisé.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 20:45

Suite à une dénonciation par les services fiscaux, Thierry Solère - porte-parole de François Fillon - fait l'objet d'une enquête préliminaire du parquet de Nanterre, car il aurait de payer ses impôts entre 2010 et 2013, oubliant même, pour cette dernière année, sa taxe foncière.

Peut-être est-il bon de se souvenir que, il y a quelques années, lors d'une confrontation avec Phillippe de Villepin, à l'occasion de l'affaire Clearstream, Nicolas Sarkozy avait promis de pendre son adversaire à un "croc de boucher". Voilà une expression assez courante, et il semble que François Fillon en fasse les frais. On ne peut accuser personne, mais, à travers le rappel ci-dessus, on peut supposer qu'il serait pertinent de croire qu'un ancien candidat à la primaire passé des Républicain essaie de faire tomber celui que le processus électoral a désigné, pour prendre sa place. Aussi, de ce point de vue, il se pourrait bien que cette première étape qu'on appelle "primaire" se révèle désastreuse pour tout un parti, à cause des frustrations d'un seul individu. Ou alors, d'un commun accord, on veut assurer au champion un terrain sain pour mieux avancer, ce qui est une hypothèse beaucoup moins séduisante...

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 21:23

L'affaire qui entache la campagne de François Fillon pourrait bien se révéler plus illégitime que prévue. C'est ce que tentent de faire valoir les avocats du candidat en question, en arguant que le Parquet National Financier n'aurait pas dû être saisi.

Le coup n'est pas étonnant, semble-t-il. En fait, le fait d'avoir permis la révélation d'arrangements aussi fâcheux au moment même où la campagne présidentielle commence vraiment (c'est-à-dire une campagne où tous les protagonistes sont, désormais, connus sans ambiguité) montre combien le danger qui pèse sur chaque homme (ou femme) politique en vue est grand : en l'occurrence, il y a eu des aveux ; mais, s'il n'y en avait pas eu, et que tout était fondé sur du faux, c'est-à-dire des documents créés de toutes pièces, à même de tromper la perspicacité des journalistes, par qui le scandale est arrivé ; le préjudice moral que cela aurait généré serait immense. Heureusement, dans la réalité, ce n'est pas tout à fait cela. N'empêche que, dans le cas présent, il se pourrait bien que l'on ai fait preuve de zèle, en faisant éclater au grand jour l'existence de rémunérations indécentes, mais légales.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 21:30

Les vignettes Crit'Air forment un dispositif, par lequel on classe les véhicules en 6 catégories, selon la date d'immatriculation - semble-t-il.Actuellement, ces nouveaux certificat s'écoulent à  un rythme presque trop soutenu : la situation deviendrait insoutenable.

Déjà - et c'est pour cela que le sujet est intéressant -, il faut entrer en matière que, si le but du système était vraiment écologique, il ne pourrait s'agir de distribuer, en si grande proportion, l'autocollant dont il est question ; là, sans savoir de quoi il s'agit précisément, on se dit que, si la chose est distribuée au point de risquer d'enrayer la machine productive, les critères de sélection ne sont pas assez stricts. Aussi, on aurait tendance à dire que l'idée est plus de récolter de l'argent. Cela dit, il faut reconnaître le possible effet bénéfique de ces mesures : par le biais de l'interdiction de certaines zones de circulation, il est possible que, effectivement, l'on incite les gens à opter pour un véhicule moins polluant. Mais, là encore, tout fait penser à un coup d'épée dans l'eau : se baser sur un numéro que l'on inscrit sur une plaque minéralogique, plutôt que sur l'âge de la cylindrée, est un risque de ne pas trouver l'effet voulu, et - pourquoi pas - d'encourager la fraude.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article