Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 21:23

L'affaire qui entache la campagne de François Fillon pourrait bien se révéler plus illégitime que prévue. C'est ce que tentent de faire valoir les avocats du candidat en question, en arguant que le Parquet National Financier n'aurait pas dû être saisi.

Le coup n'est pas étonnant, semble-t-il. En fait, le fait d'avoir permis la révélation d'arrangements aussi fâcheux au moment même où la campagne présidentielle commence vraiment (c'est-à-dire une campagne où tous les protagonistes sont, désormais, connus sans ambiguité) montre combien le danger qui pèse sur chaque homme (ou femme) politique en vue est grand : en l'occurrence, il y a eu des aveux ; mais, s'il n'y en avait pas eu, et que tout était fondé sur du faux, c'est-à-dire des documents créés de toutes pièces, à même de tromper la perspicacité des journalistes, par qui le scandale est arrivé ; le préjudice moral que cela aurait généré serait immense. Heureusement, dans la réalité, ce n'est pas tout à fait cela. N'empêche que, dans le cas présent, il se pourrait bien que l'on ai fait preuve de zèle, en faisant éclater au grand jour l'existence de rémunérations indécentes, mais légales.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article

commentaires

Zieba 13/02/2017 09:00

Belle réaction !!!

ROCHE 08/02/2017 12:33

En bref, je suis d'accord :Les dangers qui pèsent sur chaque "bête politique" sont énormes, ils ont besoin du soutien de leur entourages et d'une aide sans limites de leurs compagnes ( ou compagnons) et même de leurs famille ! Comme souvent c'est par le mode de communication et non par les faits par qui le scandale arrive et le préjudice moral peut être énorme. Comme Pierre l'écrit si bien, je crois aussi que, dans le cas présent, il se pourrait bien que les médias ait fait preuve de machiavéliques stratégies et de zèles à rebondissements, en faisant éclater au grand jour l'existence de pratiques très courantes dans le monde politique dont les rémunérations indécentes, mais légales. Et puis il y a les maladresses qui ne pardonnent pas : On ne dit pas " J'ai fait travailler mes enfants " alors que leurs âges restent une énigme pour la plus part des français ! COURAGE FRANCOIS FILLON ! COURAGE MADAME ! COURREZ faire un gros calin à votre papa les enfants !