Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 20:56

Après son élection à la présidence de l'UMP, pour laquelle il a obtenu 64,5 % des voix, alors qu'il s'attendait à un large plébiscite, Nicolas Sarkozy va se mettre au travail, pour ouvrer au rassemblement du parti.

Voilà, donc, une première étape de terminée dans la nouvelle ascension de l'ex-Chef de l'Etat. Cela laisse aux socialistes actuellement au pouvoir tout le temps de voir venir le coup, et de préparer une riposte digne de ce nom. Entre autres, ils peuvent déjà entrevoir que, peut-être, celui dont on pense qu'il prétendra, le moment venu, à un nouveau séjour à l'Elysée n'a pas changé, apparemment. C'est ce que l'on pourrait penser, et on est encore sûr de rien, mais le fait de ne pas être satisfait d'un tel résultat montre qu'il n'imagine pas que sa personne ne fasse pas l'unanimité. Cela est une constante chez celui qui, il y a quelques années, a insulté un agriculteur de "pov' con".Cela dit, il est possible que cela ne soit qu'un constat, et il n'a pas été mis au premier plan que l'individu ait réagi de manière détestable, comme il en avait l'habitude. S'il ne serait pas surprenant que l'on dise que la précédente analyse est erronée, ce qui serait une attaque légitime, il est aussi probable qu'un retrait de 2 longues années l'ait considérable ment assagi.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 21:04

Aujourd'hui, c'était la grand messe de la consommation, aux Etats-Unis. On appelle ce jour le "Black Friday", et cela est destiné à profiter du pont de la Thanksgiving, qui est f^tée le dernier jeudi de novembre. Cette habitude arrive en France.

Voilà une initiative bien hasardeuse. Sur le fond, l'idée n'est pas si mauvaise :donner un rendez-vous aux gens sur une courte période, dans l'optique de provoquer une véritable fièvre populaire n'est pas bête. EnFrance, nous avons la même chose : il s'agit de la période des soldes, qui se déroule sur 6 semaines. Le principe est le même, mais, chez nous, l'effet est "dilué" sur une période de temps plus grande, et d'ailleurs, la période officiellement prévue est trop longue, et celui qui choisit de profiter de ces temps de rabais commerciaux est bien embêté, puisqu'il n'y a plus de bonnes affaires à réaliser - peu-être que 3 semaines suffiraient. Cela dit, cela serait toujours 21 x (3 x 7) plus que chez l'Oncle Sam. Autrement dit, tous ceux qui arpentent les rayons d'un magasin en un mois et demi sous nos latitudes se retrouvent en un jours chez les Yankees. Il faut croire que, si l'idée a traversé l'Atlantique, c'est que ce moment fort contribue à appâter les clients, et que, au final, tout cela est très profitable. Mais, transposé tel quel, cela aura moins d'effet, car les gens travaillent.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 09:55

Ce groupe est moins connu que d'autres, dans le sens où il ne s'est distingué que par des reprises, principalement. Cela est plutôt logique : seuls ceux qui créent le plus ont le droit à une place durable, au sein de l'élite des musiciens. Bien sûr, il est possible d'y accéder, car le succès consécutif au travail de ce qui a déjà été fait est un re-arrangement, ce qui est une création. Mais, se contenter de ces petits apports artistiques n'est pas assez, et la gloire s'en ressent : près de 40 ans après, le souvenir de cette formation n'est plus très vif, même si le concept de base a indéniablement séduit : il s'est agi de promouvoir la fusion entre le disco et le flamenco ; inutile de dire, donc, que tout cela émane de cerveaux influencés par le monde hispanique. Cela ne fait pas de doute, puisque le premier coup d'éclat date de 1977, année pendant laquelle trois individus fondent le groupe. La réussite est, donc, au rendez vous dès le début. On peut se demander si c'est parce que l'un d'entre eux est originaire de Nouvelle-Angleterre, aux Etats-Unis, et que celui-ci y avait déjà eu une renommée importante que le premier titre qui est produit par l'association dont on a déjà parlé a eu un retentissement mondial. En fait, on pourrait en douter, car ce collectif a vu le jour à Paris, et, en tant que Français, il est forcé que l'on connaisse tous les lumières de la nation ; aussi, dans ce cas, il est possible que nos médias se soient enflammés pour une diffusion juste un peu plus large que celle au public français. Mais, depuis 2003, il semble certain que cela soit vrai, grâce à un fameux réalisateur américain, qui a choisi le morceau en question pour un de ses films, qui a crevé l'écran, lui aussi. Du reste, il y a eu d'autres faits d'armes, et tout cela a donné lieu à l'édition de plusieurs albums, mais pas avec le même brio que pour le premier coup.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 20:41

L'école publique Charles Juliet de Jujurieux, dans l'Ain, a été le théâtre d'une intoxication alimentaire mortelle. La victime est un garçon de 9 ans et il est mort d'une drive d'asthme aigüe, qu'il a développé suite à l'ingestion d'un aliment contre-indiqué.

Voilà qui est dramatique. Il faut imaginer, du point de vue de ses parents, que ceux-ci l'ont laissé partir le matin, sans se douter du drame qui allait arriver ; et, ce soir, il ne l'ont pas vu rentrer. La rapidité des évènements rend l'affaire effroyable. Bien sûr, la famille ainsi que tous ceux qui étaient présent sur place, savaient qu'il y avait cette terrible allergie, qui ne laisserait pas de chances si on la provoquait, et, quelque part, l'annonce de la mort pourrait mieux passer, pour les proches, si on s'en tenait fermement à cette maladie ; mais, comment ne pas se laisser submerger par la détresse ? En fait, cela est dur à dire, mais il fallait s'y attendre, dans la mesure où il était illusoire que, toute sa vie durant, cet enfant ait pu s'isoler de toute contamination aux allergènes qu'il craint. Car, le personnel de l'établissement scolaire rappelle que toutes les précautions avaient été prises, que l'individu en question avait été mis à l'écart de ses camarades, pour ne pas être gêné. On peut, d'ailleurs, mettre en cause l'abus d'asepsie qui a peut-être exacerbé le rejet de la victime.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:28

La question qui se pose, ici, consiste à se demander si l'enfant en question a eu un passé traumatisant. Il semble que non, quand on veut bien comprendre que les péripéties que l'on va rapporter se sont produites à une époque où l'individu qui nous intéresse n'était certainement pas prêt à ses souvenir des embûches qu'elle a surmonté. En effet, Kim Jong-suk naît à Séoul, en Corée du Sud, le 29 août 1973, et est abandonnée, à même la rue, 3 ou 4 jours après sa naissance. Là, elle aurait pu mourir, mais, heureusement, elle est recueilli dans un orphelinat. A croire que, pendant ses premiers jours avec ses parents biologiques, ceux-ci l'ont bien nourri, lui donnant assez de forces pour survivre à l'épreuve de l'abandon. D'ailleurs, il y a lieu de croire que, par la suite, les géniteurs se sont manifestés, puisque l'on connaît le nom de famille initial. Quoi qu'il en soit, tout s'est bien passé, puisque, 6 mois après son arrivée dans un établissement pour enfants esseulés, elle est accueillie au sein d'une famille française, en février 1974. A partir de là, le rapatriement du nourrisson se fait rapidement, et celui-ci grandit à Montreuil (93), puis à Versailles (78). Dans cet environnement désormais favorable, elle suit une brillante scolarité au sein d'un lycée franco-allemand, d'où elle sort convenablement diplômée. Favorablement, même, puisqu'elle a l'honneur d'intégrer de prestigieux établissements scolaires, qui lui attribueront d'intéressants certificats d'études. En outre, elle s'intéresse vivement à la politique, si bien que, à 24 ans seulement, elle rentre à l'ENA. Mais, cette excellence semble faire oublier que ses compétences réelles sont ailleurs. Ainsi, les socialistes ont de quoi assurer un nouveau remaniement, dans le sens où l'actuelle Ministre de la Culture ne mérité pas ce portefeuille, avec un cursus dans le commerce.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 21:10

L'Europe, par la voix de Jean-Claude Juncker, veut relancer la croissance par l'investissement : 315 milliards d'euros sur 3 ans, afin de remettre le continent au travail. Cela devrait être financé, en grande partie, par le secteur privé.

En fait, la stratégie sur laquelle on compte consiste en un effet d'entraînement, et, du coup, il n'est écrit nulle part que tout se passera comme prévu, même s'il y a de grandes chances que tout se passe comme prévu. Cela dit, le déploiement de force économique dont veulent faire preuve les institutions supra-nationales arrive un peu tard, et le gros des péripéties est passé. Ce n'est pas plus mal : en effet, du coup, chaque Etat s'est débrouillé seul de son côté ; ainsi, chacun s'est fait une expérience, et, maintenant que les affaires ont tendance à repartir, un coup de pouce que l'on attendait plus, cela devrait hâter le retour de la reprise. Voilà, donc, une initiative qui a dû être longtemps mûrie ; elle ne vient pas maintenant par hasard. On savait peut-être, même, que l'aide de Bruxelles viendrait tard, et, au niveau des délégués des 28 membres, il devait être convenu qu'il faudrait traverser la tempête en solitaire, avant de recevoir un coup de boutoir pour avancer. Le seul ennui, c'est que, pour un vaste territoire, le coup de fouets est trop léger.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 09:35

Grâce aux 21 films de la semaine, on peut présenter une riche semaine cinématographique :

1. Astérix - Le domaine des dieux, un film de Louis Clichy, avec Roger Carel, Guillaume Briat...

2. The search, un film de Michel Hazanavicius, avec Bérénice Béjo, Annette Bening...

3. Night Call, un film de Dan Gilroy, avec Jake Gyllenhaal, René Russo...

4. Tiens-toi droite !, un film de Katia Lewkowicz, avec Marina Foïs, Noémie Lvovsky...

5. L'incomprise, un film d'Asia Argento, avec Giulia Salerno, Charlotte Gainsbourg...

Box-office du 12/11 :

1. Interstellar, un film de Christopheer Nolan, avec Matthew Mc Conaughey, Anne Hathaway...

2. Samba, un film d'Eric Toledano et Olivier Nakache, avec Omar Sy, Charlotte Gainsbourg...

3. Le labyrinthe, un film de Wes Ball, avec Dylan O'Brien, Ami Ameen...

1. Rec 4, un film de Jaume Balaguero, avec Manuela Velasco, Paco Manzanedo...

4. La prochaine fois je viserai le coeur, un film de Cédric Anger, avec Guillaume Canet, Ana Girardot...

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 21:25

Aux Etats-Unis, un jury populaire a rendu un verdict stipulant que le policier blanc qui avait tué un jeune Noir ne pouvait être inculpé, car trop peu de charges pesaient contre lui. La ville de Ferguson est sous tension, du coup. Barack Obama appelle au calme.

Voilà qui est logique : le Président doit assurer la cohésion de la nation qu'il dirige, sans interférer dans les pouvoirs qui ne lui sont pas dévolus. Sauf que, dans le cas présent, c'est, précisément, une décision émanant de ces têtes dirigeantes, qui est la cause de la mésentente actuelle est une majorité parfois raciste et une minorité très nombreuse. Aussi, celui qui réside à la Maison Blanche, en ce moment, devrait avoir des attaques plus virulentes contre un choix irréaliste ; ou, s'il en existe - car on ne peut imaginé qu'il se soit contenté de calmer le jeu -, on devrait plus le faire savoir. En effet, s'il est certain qu'un Chef d'Etat n'a pas à vouloir influencer les décisions de Justice, l'exemple présent montre, que, parfois, il devrait expliquer à ceux qui tranchent qu'ils doivent se montrer à la hauteur de ceux qui font les choix de tout un pays. Là, une médiocrité évidente et déchirante s'est emparée des juges. un meurtre, même par légitime défense, ne peut justifier une prétendue absence de raisons d'incarcérer.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:08

Les changements enregistrés par le top albums ont été ceux-ci, entre le 10 et le 16 novembre :

1. Endless river, de Pink Floyd ; Nouvelle entrée

2. Zaz, avec Paris ; Nouvelle entrée

2. Kendji, de Kendji Girac ; +1 place

1. Julien Clerc, avec Partout la musique vient ; Nouvelle entrée

5. We love Disney 2, par un certain collectif d'artistes ; +1 place

Pour les singles, il se passe cela :

1. David Guetta feat. Sam Martin, avec Dangerous ; +1 place

2. Sia, avec Chandelier (Stay high) ; -1 place

3. Prayer in C, de Lilly Wood and the prick feat. Robin Schulz ; =

4. The Avener, avec Fade Out Lines ; +1 place

5. Tove Lo, avec Habits ; -1 place

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 10:23

Le vent de la gloire a soufflé sur les 10 livres suivants pendant la semaine du 10 au 16 novembre 2014 :

1. Pas pleurer, de Lydie Salvayre, aux Editions du Seuil (roman)

2. 13 à table !, une oeuvre collective, chez Pocket (divertissement)

3. Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, de Patrick Modiano, chez Gallimard (essai)

4. La femme parfaite est une connasse - Tome 2, de Marie-Aldine et Anne-Sophie Girard, chez J'ai lu (roman)

5. Le suicide français, d'Eric Zemmour, chez Albin Michel (essai)

6. Largo Winch - Tome 19 - Chassé-croisé, de Jean Van Hamme et François Francq, chez Dupuis (BD)

7. Charlotte, de David Foenkinos, chez Gallimard (roman)

8. Constellation, d'Adrien Bosc, chez Stock (roman)

9. Joe Bar Team - Tome 8, de Fane et Bar2, chez Vents d'Ouest (BD)

10. Les nouvelles aventures de Lucky Luke - Tome 6 - Les Tontons Dalton, de Laurent Gerra, Jacques Pessis et Achde, chez Lucky Comics (BD)

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article