Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 21:59

Dans l'affaire des assistants d'eurodéputés FN, Marine Le Pen a été mise en examen aujourd'hui. Elle s'est expliqué des accusations qu'on lui attribue à l'écrit, mais pas à l'oral. Par ailleurs, des recours contre cette étude judiciaire vont être déposés lundi.

Ainsi, même si celle qui dirige le Front National a tenu sa promesse, en allant voir ses juges, on le voit, elle résiste manifestement, à travers sa volonté de répondre sur papier, et non de vive voix. Aussi, cette attitude est risquée, car elle va finir par éveiller les soupçons, si ce n'est déjà fait ; disons que, à chaque résistance, elle donne, toujours un peu plus, l'impression d'avoir quelque chose à se reprocher. C'est - peut-être - un peu dommage, car il est toujours possible que, en fait, l'agacement dont fait preuve le leader de l'Extrême Droite est simplement la traduction de l'incompréhension que suscite le réveil soudain de l'appareil judiciaire. C'est-à-dire que (et c'est probable) tout le monde pouvait savoir, pendant que les faits se produisaient, les dirigeants du Parlement Europpéen étaient peut-être au courant, et, alors, il y aurait quelque chose d'injuste que cette information sort maniement, alors qu'elle tutoie les sommets, au niveau national.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 22:35

Martin Shkreli serait "l'homme le plus détesté des Américains, pour avoir augmenté le prix d'un médicament contre le SIDA de 13,5 à 750 $ en une fois. A cause de cela, la justice des Etats-Unis a toutes les difficultés à trouver les jurés qui sauront rendre une décision impartiale.

C'est à cela que sert, aussi, le passage en revue de l'actualité, pour chercher un sujet d'écriture : qui, en France, connaissait le nom de ce jeune patron qui, pourtant, est sur toutes les lèvres, au pays de l'Oncle Sam. Cela rappelle une chose : il est plus malaisé de juger, en toute objectivité, quelqu'un que l'on connaît déjà, que quelqu'un que l'on ne connaît pas. Alors,  on aurait envie de proposer d'aller chercher des étrangers au hasard ; mais, là, il y a fort à parier que la Constitution américaine ne le permette pas. Du coup, parce que l'Oncle Sam a l'habitude de se comporter en "meneur de l'Humanité" - si l'on peut dire -, parce qu'il ne partage avec les autres peuples que la splendeur de ses Lumières, alors qu'il préfère "laver son linge sale en famille", il va falloir ne pas laisser, pour ce coup-ci, le hasard faire, et on risque de finir par devoir aller chercher des citoyens dont on sait qu'ils ont choisi de vivre en marge de la société ; en espérant qu'ils acceptent.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 21:42

A l'invitation d'Emmanuel Macron, M. Trump va venir en France pour le 14 juillet, alors que les Britanniques, eux, ne recevront pas, pendant ce mois, le Président américain, car, chez eux, une pétition s'oppose, pour l'instant, à cette réception. Mais, chez nous, le cas de la Syrie s'impose.

Voilà qui, quelque part, peut être considéré comme rassurant. Pourquoi ?! Parce qu'il aurait été assez dérangeant de savoir que le locataire de l'Elysée tienne à s'entretenir avec celui de la Maison Blanche. Il faut dire que, sous la Présidence de François Hollande, on ne nous a pas vraiment vanté les mérite de l'élu qu'aurait choisi l'Oncle Sam. Aussi, on peut voir d'un bon oeil le fait que celui qui, il y a peu, était Ministre de l'Economie, n'ait que - semble-t-il - des motivations guerrières, pour s'intéresser à un personnage, qui, outre-Manche, est honni. Certes, faire usage de nos bombes en territoire étranger (en l'occurrence, celui administré par Damas) n'est pas vraiment éthique, dans le sens où il est difficile d'accepter qu'une de nos armées aille répandre la mort dans des contrées qui ne sont pas les nôtres ; surtout que nous ne sommes pas vraiment attaqués directement par elles. Disons que nous avons besoin de coordination au plus vite.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 21:31

A 68 ans, Jean-Pierre Raffarin - ancien Premier Ministre et actuel sénateur de la Vienne - se retire de la vie politique en tant qu'élu, à 3 ans de la fin de son mandat. Il a le projet recréer une ONG internationale, dont le but serait de prévenir les risques de guerre.

Même s'il semble raisonnable de partir en retraite à cet âge-là, il y a, dans cette annonce, un parfum de scandale. Cela est certain, car, quand le parlementaire en question s'est lancé dans son dernier mandat, il pouvait déjà savoir que, s'il vivait jusque là, il finirait son mandat à 71 ans. Aussi, de ce point de vue, on peut parler - sûrement - de désertion (et le mot est faible) : briguer un mandat politique, si on n'est pas capable de s'adapter à un changement politique est assez honteux. Cela en dit long sur la qualité de nos élites, qui se permettent, quand elles ont du travail, de décider de quitter leur poste quand elles sont frustrées, alors que, en général, le reste de la population a plutôt intérêt à s'accrocher jusqu'au bout à son job. Et, si, dans cet article, on parle de frustration, c'est, évidemment, parce que l'avènement d'un jeune Président, qui a su susciter une nouvelle vague de députés, qui a déplu à l'intéressé. "Bon débarras !", voudrait-on dire.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 22:16

Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) résultent d'une alliance arabe-kurde, et les combattants qui en font partie ont réussi à reprendre à l'Etat Islamique le barrage de Taqba, le plus grand barrage de Syrie, sur l'Euphrate. Ensuite, les djihadistes ont été "pistés".

Là, on voit bien la limite de l'abolition de la peine de mort. Certes, il n'est pas question de cela, puisque la coalition internationale est dirigée par les Etats-Unis, qui, officiellement, ne connaissent pas ce refus de la punition la plus radicale qui soit. Et, en ce qui nous concerne, nous - Français -, il n'est peut-être pas si injuste de déverser nos bombes destructrices, puisque, en fait, par le jeu des alliances, nous sommes embarqués dans un bateau que nous ne dirigeons pas. Toutefois, cette atténuation ne vaut pas grand chose, car il reste que, pour un pays qui a choisi de ne pas tuer ses criminels (quels qu'ils soient), il est absolument contradictoire de tuer, par les raids de ses avions de chasse, entre autres, les renégats des autres peuples. Pire : nous ne donnons pas l'exemple, en jugeant les prisonniers islamiques par voie de Justice. Preuve que, quand l'être humain est perverti par un système idéologique, nous ne savons pas ne pas tuer.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 21:10

Le fait que Marion Maréchal-Le Pen ait annoncé qu'elle se mettrait en retrait de la vie politique a déçu bon nombre de ses administrés, notamment à Carpentras, où elle avait été élue députée? Son suppléant précise que ses 5 années de mandature ont été très dures pour elle.

Rappelons que, en 2012, lors de son élection, l'intéressée n'avait que 22 ans ; ce jeune âge explique - sûrement - cet éloignement annoncé. En effet, les jeux, parfois machiavéliques, qui se trament dans l'arène politique ne sont (très probablement) pas propice à un épanouissement personnel serein. Et on peut aisément imaginer que le sien a dû être très souvent accidenté, l'obligeant à reconsidérer fréquemment les perspectives de la construction de sa personnalité. Par ailleurs, la faveur qu'elle avait reçu, à l'époque, des électeurs était largement due à son nom, et certains analystes de cette situation pouvaient y voir une forme de corruption. Aussi, il n'est pas impossible que sa tante Marine Le Pen l'ait invité à ne pas se re-présenter, pour contribuer à redorer le blason d'un parti qui, pour l'instant, porte encore le sceau de l'anathème. Il faut dire que la France ne peut pas vraiment accepter l'existent d'une dynastie sur 3 générations.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 21:52

Lors de ses premiers pas en tant que Président de la République sur la scène du Louvre dimanche, Emmanuel Macron s'est affiché avec sa famille : il a un frère et une soeur, et, par sa femme Brigitte, il a 3 beaux-enfants et 7 petits-enfants par alliance.

La raison d'être de cet article reflète le sentiment qui, de plus en plus, colle à la vie politique française : la déception. Le travail d'analyse qui se poursuit sur le présent blog a été commencé, en gros, avec le quinquennat de Nicolas Sarkozy ; après l'élection de ce dernier, on a eu droit à un mandat présidentiel qui, dans beaucoup d'occasions, a eu un parfum de scandale, à travers des attaques insupportables à la démocratie. Cela ne veut pas dire, pour autant, que cette période a été mauvaise, car la gestion de la crise internationale que nous traversions alors aurait pu être bien pire. Mais, on a pu être bien content lorsque cela s'est arrêté, avec un François Hollande qui promettait d'être un "Président normal". Malheureusement, toujours à cause - peut-être - de la crise international, le nouveau Chef de l'Etat a déçu. Alors, après tout cela, à quoi s'attendre avec M. Macron ? Sa manière novatrice d'avoir construit sa famille donne espoir.

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 21:14

Jean-Marc Ayrault, qui est l'actuel Ministre des Affaires Etrangères, a enfin publié ses conclusions concernant les attaques chimiques du début du 4 avril dernier, en Syrie. Celle-ci avait fait, en tout,  88 morts, dont 31 enfants.

Comment se fait-il que, en France, on ait mis aussi longtemps à affirmer que, effectivement, il y avait bien eu une utilisation de gaz mortels, alors que d'autres, avant nous, avaient pu révéler ces crimes de guerres ? Pourtant, eux aussi ont utilisé, comme nous, des prélèvements sur les victimes. Est-ce à dire que nous accusons sans avoir, à notre disposition, d'éléments concrets indiquant, à coup sûr, que l'on ne se trompe pas ? Pas vraiment, car, pour oser dire à tout le peuple français ce que nos dirigeants n'ont pas eux-mêmes vérifiés, alors que, sur le plan national, on nous invite systématiquement à faire preuve de la plus grande prudence, avant d'accuser quelqu'un (ce qui est légitime et pertinent), on se base sur les informations de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques, qui est digne de confiance. Bref, il apparaît que, au niveau international, la présomption d'innocence n'est pas sacro-sainte... 

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 21:53

On craint une "ubérisation" du secteur de la formation automobile. C'est la raison qui a motivé les patrons d'auto-école à battre le pavé dans plusieurs villes de France. Cette activité économique représente un milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel, et emploie 45.000 personnes.

Avant, le phénomène appelé "uberisation" n'existait pas ; et pour cause, ce néologisme a été popularisé en 2014. Il s'agit, comme on s'en doute, depuis que la société Uber a crevé l'écran, de se passer d'une administration coûteuse, en se servant d'une application pour smartphones. Cela entraîne donc une dématérialisation de l'économie, dont ont peur les manifestants en question. Il est logique de développer de l'anxiété, vu ce qui est arrivé aux taxis. Mais l'auto-école n'est pas le taxi. Et, si, dans ce dernier cas, on a bien failli assister à la mort d'une profession, il est peut-être pertinent de croire que, cette fois, on a affaire à un tissu économique beaucoup plus solide, qui sait mieux résister à une concurrence d'un nouveau genre. D'ailleurs, sur le terrain, les intéressés l'ont fait valoir, aujourd'hui. Et, en fait, ces derniers sont prévenus : il faut qu'ils resserrent leurs rangs, s'ils ne veulent pas perdre des parts de marché. 

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 22:17

Le dernier sondage réalisé par Ipsos-Sopra Steria, pour le compte du journal Le Monde, indique que les 4 candidats à la présidentielle pourraient bien recueillir un nombre de voix similaires... Et, loin, loin derrière les autres personnalités suivent...

Voilà une image presque "amusante" de la vie politique française : sans le vouloir, un "peloton de tête semble s'être formé, comme dans de nombreuses compétitions sportives. Rien ne dit que cela va se disloquer, mais, jusqu'à maintenant, le rapprochement progressif que l'on peut constater, et qui n'est peut-être pas fini, montre bien ce qui est parfois rappelé : ces "machinations" que sont les sondages ne veulent pas dire grand chose : en fait, tout cela, en dessinant des courbes évolutives qui se croisent et se re-croissent, ne fait que mettre sous pression ceux qui se présent... Ou plutôt, ce sont qui les suivent, car, quand on fait soi-même une campagne d'envergure nationale, on a sûrement d'autres chats à fouetter que celui qui vous fait regarder les expériences statistiques. En rapport avec la nature humaine, ces exercices ne sont que des projections imaginaires qui suppose que l'on ne tient pas compte d'une chose : le secret électoral : à quoi sert de voter dans un isoloir, si on ne cache pas ce qu'on y a fait ?

Repost 0
Published by Pierre-Frédéric Zieba
commenter cet article