Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 18:08

LOL

Voilà un film datant de l'année 2009, dont les 2 noms que l'on peut retenir sont celui de Sophie Marceau et, peut-être, Alexandre Astier. Ce long-métrage a été l'occasion de remporter plusieurs distinctions, qui n'ont pas été les plus prestigieuses. Cela est loin d'être grave, car le scénario permet d'aborder un thème très intéressant, qui est la frustration qui naît de la confrontation entre les diverses générations d'une même famille. Concrètement, puisque chaque classe d'âge vit selon les standards sociaux en vigueur lors de la formation de sa personnalité, il y a, forcément, des différences qui se font jour, surtout en ce qui concerne ce XXème siècle, pendant lequel les moeurs ont considérablement changé. Il faut dire, aussi, que la Vie doit se faire : pour construire une famille, et assurer un cadre sain aux petits enfants qui naissent, il convient de s'enfermer dans une routine par laquelle on fixe des repères. Sauf que tout le monde n'arrive pas à assurer cette stabilité vertueuse, pour toute la durée de son existence. A l'opposé, il y a les jeunes adolescents ; eux n'ont nul besoin de se fixer, car leur jeune âge leur laisse le temps de repousser l'heure du positionnement en tant que parents : à ce jeune âge, donc, et sous la protection de ceux qui vous ont mis au Monde, on est à l'abri, et presque tout est permis. Et, en principe, ceux qui peuvent se permettre de faire n'importe quoi, parce qu'ils dépendent d'autres, les premiers se cachent des seconds, pour ne par montrer les excès. Inévitablement, une forme de jalousie se fait jour, dans le cas où le secret est accidentellement dévoilé. Ceux qui ont été poussés, par l'avancement de leur aventure, à vivre d'une façon bien rangée envient la liberté morale que leurs enfants ont, grâce à la sécurité apportée par maman et papa.

Repost 0
Published by DJSusmack - dans Films
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 13:19

Steven Stoderbergh a réalisé ce film en 2001. Pour l'occasion, il s'est entouré d'une pléiade de bons acteurs, dont Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones (ce serait, d'ailleurs, sur ce tournage que l'idylle de ces 2 derniers a commencé). Du coté des récompenses, on peut dire que ces gens ont réussi le tour de force d'en remporter plusieurs, ce qui, quelque part, garantit le succès, selon ce raisonnement : si les académies du cinéma, qui sont constituées de spécialistes, font savoir que tel long-métrage leur a plu, c'est que celui-ci est bon ; le grand public aime ce qui est bon. Voilà une façon de penser parmi tant d'autres, et celle-ci est peut-être moins pertinente que les autres, mais elle est ce qu'elle est. Bref, pour en venir au thème à propos duquel on se propose de réfléchir, on le résumera à celui de la mort au travail. Il y a de nombreux métiers qui demandent d'accepter l'éventualité de mourir, et on accepte facilement cela, car les situations pour lesquelles le danger est vraiment palpable sont relativement rares, par rapport à l'ensemble des tâches demandées. N'empêche que les expériences où, subitement, on se retrouve proche de la mort doivent avoir d'importantes répercussions morales, dans le sens où cela repousse les frontières du possible. Cela dit, devoir se dire que, si on a le malheur de rencontrer l'individu qui appuiera sur la gâchette (entre autres), tout sera fini est une perspective assez effrayante. Et ,quand on songe au nombre de personnes qui vont, de leur propre chef, à la rencontre de ces instants où la Vie ne tient qu'à un fil, on se dit que celle-ci ne vaut pas grand chose. Pour certains en tous cas, car ceux qui veulent préserver leur vie savent identifier les chemins qu'il ne faut pas suivre, pour ne pas risque de mourir. Reste les inconscients, qui ne se posent pas de questions relatives à la nature de la mort.

Repost 0
Published by DJSusmack - dans Films
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 16:43

On propose, cette fois-ci, d'écrire un article sur un film assez récent, puisqu'il date de l'année 2013. Son casting ne comporte pas de personnalités de premier plan, mais il s'agit d'une saga qui une réalité depuis les années 70. Donc, pour un public averti, il est question de véritables stars, ce qui n'est pas faux. Bien sûr, les différents épisodes évoluent, et certains acteurs invités à remplir des rôles fugaces commencent à être connus. Dans le cas présent, c'est même une chance, pour ces derniers : non seulement parce que les académies de cinéma ont remarqué, par des nominations, la production en question ; mais aussi, parce que le long métrage que l'on étudie a été un formidable succès commercial. Il faut dire que, pour le coup, on n'a pas lésiné sur les effets spéciaux, pour en mettre plein la vue au spectateur. Assez, logiquement, grâce à cette débauche de manipulations informatiques, on a pu se mettre à imaginer le futur. En l'occurrence, celui-ci est assez rassurant, puisqu'il ressemble fort au présent, mais avec la technologie en plus. Alors que l'on se projette dans le 23ème siècle, les apparences du Monde seraient, alors, semblables à ce que nous vivons, au 21ème siècle, ce qui est probable car, quoi que nous inventions, l'être humain agira toujours dans le sens de son confort et de son bonheur : il semble qu'il ait trouvé la manière de se rendre heureux, en créant des lieux où il peut se réunir et rassembler des compétences qui feront que chacun aura de quoi être satisfait en tout. Cela dit, il est tout aussi improbable que cette réalité actuelle soit encore vraie : grâce à la révolution numérique, on peut croire que, en 2249, on se rencontrera à domicile, grâce à Internet, et au webcams, ainsi qu'à la fameuse téléportation que l'on nous fait miroiter, et qui serait d'ores et déjà possible pour des électrons.

Repost 0
Published by DJSusmack - dans Films
commenter cet article
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 15:18

Le titre de ce film de 1994 est - on ne peut plus - explicite. En effet, voilà la source d'un succès commercial faramineux, qui explique sûrement l'engouement actuel pour les créatures aux longues dents, dont il est, ici, question. Il faut dire, aussi, que le casting est à la hauteur : Tom Cruise, Brad Pitt et Antonio Banderas sont tous 3 des acteurs à la plastique de rêve, et il y a de quoi comprendre que la gent féminine ait craqué pour de si beaux physiques. D'ailleurs, il n'y a pas qu'elle qui ait été séduite, puisque plusieurs académies de cinéma ont récompensé ce long-métrage. D'autres l'ont simplement remarqué, mais, quoi qu'il en soit, cette oeuvre est restée dans les annales. Car, de nos jours, on constate une chose : de nombreuses filles aiment les histoires surnaturelles de ce genre. Dans un monde à dominante machiste, voilà un bon exemple d'une corde sensible qui semble fasciner les dames. Reste à savoir pourquoi : on vas donc, dans cet article, une analyse non-exaustive de ce mythe. Déjà, il y a un attrait certain pour la mort, qui traduit, peut-être, le plaisir qu'ont certains à la déjouer : parfois, on peut prendre du plaisir à prendre des risques, et à calculer subtilement ses actes, et frôler le trépas. Se produit, alors, une décharge évidente d'adrénaline. Ensuite, il y a, aussi, une dimension de mystère, dans cette légende, puisque les rayons du soleil, c'est-à-dire la lumière, qui représente la transparence, tue les suçeurs de sang. D'ailleurs, les gens corrompus, qui agissent dans l'opacité, en sont : ils ne font que ponctionner la machine économique. Enfin, il y a, bien sûr, la sensualité, avec ces doux baisers dans le cou, qui sont des précurseurs du plaisir, qui se transforment en perfides morsures destinées à tuer. On peut intépréter cela comme l'absorption de l'âme de l'être aimé, pour une fusion.

Repost 0
Published by DJSusmack - dans Films
commenter cet article