Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 08:21

La structure de cette chanson est assez particulière, puisque si, au départ, on a bien l'alternance classique refrain/couplet, la fin est un fondu de ces 2 parties distinctes, et, bien sûr, on voit des variations de ce qui, normalement, revient. Si bien que le texte se termine sur le triple répétition de cette section récurrente ; heureusement que les compositeurs (car il semble que l'artiste nommé dans l'intitulé n'est que l'interprète) ont su jouer aavec les mots, pour ne pas nous donner une trop forte impression de redite. Du reste, il est question - comme de troop nombreux cas - de parler d'amour, et, plus précisément, de témoigner de la douleur permanente que peut ressentir un être humain, quand l'amour de sa vie l'a quitté. En fait, par la question présentée,, et quee tout le monde a à l'esprit, on cherche celle qui saura procurer une émotion d'une intensité telle que l'on parviendra à oublier l'histoire que l'on a précédemment vécue. Vu que le chanteur est lucide, il sait bien que l'alchimie magique qui a lié 2 individus ne peut ré-exister dans une nature identique, car les 2 personnalités qui font le couple ne sont pas les mêmes. Aussi, il préfère se résigner, en se disant que, désormais, le bonheur qu'il cherche lui échappera toujours, dans le sens où sa dulcinée perdue est la clé qui permettra sa joie de vivre. Par conséquent, écouter ses amis, qui, en tant que tels, ne peuvent supporter de voir un membre de leur entourage sombrer dans la tristesse, lui est impossible. En effet, ceux-ci ne sont concernés qu'en second lieu, et, pour eux, la réconciliation est possible ; mais, ce n'est pas eux qui ont vécu la relation en question, et, de ce fait, ils ne peuvent comprendre que la seule solution est de tourner la page dans la douleur. Car, lorsqu'on l'a ouvert, on ne savait pas du drame qui la clôturerait.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires