Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 21:59

Le Premier Ministre grec Georges Papandréou a officiellement démissionné. Son successeur, à qui il souhaite tous ses voeux de réussite, ne sera pas connu avant demain. Philippos Petsalnikos est pressenti.

Ainsi, pendant un court intervalle, le Président de la République en question doit gérer le pays à découvert, et cela donne l'occasion de préciser une pensée que, sur ce blog, on a déjà dû évoquer. Il s'agit de critiquer le détenteur de la fonction suprême. qui, en choisissant quelqu'un de trop honnête, aurait profondément compromis l'avenir de son peuple. Car, désormais, les agents de contrôle économique sont braqués sur l'administration d'Athènes, et plus aucun écart ne peut être permis. Du coup, on a imposé à des millions de gens, qui n'ont rien fait, une cure d'austérité redoutable, alors que, si le linge sale avait été lavé en famille, c'est-à-dire dans les hautes sphères du gouvernement, on aurait conserver la capacité de gérer les finances publiques. Dans ce sens, il aurait fallu pouvoiir ne rien dire, et s'auto-discipliner. Sûrement que l'on avait le dessein de garder secret le dérapage de la dette, mais, vu que cela devait devenir, vu que le temps a dû montrer que les dirigeants successifs étaient incapables de se raisonner, on a, peut-être, plus eu d'autre choix que d'alerter la population avec grand regret. On pourrait formuler bien s'autres hypothèses, mais le fait est que celui qui a parlé, et qui vient de partir, restera associé à la colère.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires