Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 19:59

Au Sénégal, un policier de Dakar a eu la mauvaise idée de lancer 3 grenades lacrymogènes dans l'enceinte d'une mosquée. Résultat : une sixième journée consécutive de manifestations.

On ne saura pas si le fonctionnaire a fait exprès, ou s'il s'est trompé de bâtiment, ou quelque chose comme cela. En tous cas, il semble certain que cela soit une provocation : depuis quand envoie-t-on des engins fumigènes à l'intérieur de ce qui est bâti ? Ainsi, on pourrait croire que le pouvoir en place cherche à faire fauter l'Opposition (qui, légalement parlant, a déjà dû déjà s'adonner à certaines activités répréhensibles), afin de trouver un prétexte pour mieux l'éliminer, que ce soit tout de suite ou plus tard, de manière directe ou non (c'est-à-dire que le discrédit de l'opinion pourrait bien être recherché). Quand on sait que, dans ce pays où M. Wade est au pouvoir depuis 12 ans, la démocratie semble fragile, puisque, entre autres, ce président devrait accepter de laisser la main, il serait dommage que le peuple concerné se compromette, en manisfestant son désaccord de manière trop intense. Car, finalement, le dirigeant de la nation dont on tente d'analyser la situation ne mérite peut-être pas d'être déchu à la manière d'un dicatateur du mmonde arabe. On le rappelle : cette crise locale est, aussi, fondée, sur une incohérence de la populatiion, et, par conséquent, elle pourrait perdre, dans l'affaire, ce qu'elle a acquis.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires