Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 20:59

La professeure de mathématiques, qui, à Béziers, s'est immolée, est morte des suites de ses blessures. On pense qu'elle a fait cela, parce qu'elle était en conflit avec certains élèves, entre autre.

Les faits remontent à moins d'une semaine. On dispose de peu d'informations, car l'enquête doit être longue à demarrer ; du coup, l'incompréhension règne. Mais, il faut s'attendre à apprendre beaucoup, car il semble clair que l'on ne peut se suicider pour une raison aussi futile, au cas où il n'y aurait qu'une raison. Puisque cela est impensable, on peut supposer que ce suicide est le résultat de la conjonction d'une somme de problèmes. En effet, si l'on en vient à se donner la mort dès que l'on est trop sous pression, on peut dire que l'on considère la vie comme un jouet sans grande valeur. D'un certain point de vue, cela est vrai, mais on peut dire le contraire, aussi, et cette dernière vérité est bien plus forte que la première, si bien qu'il est évident de dire que la vie est précieuse : on aurait donc tendance à penser que la faute est à rejeter sur la victime, qui serait particulièrement lâche, une telle est facile. Cela dit, même si, de tous temps, l'interdiction de se tuer n'a jamais pu être appliquée, il y a lieu de croire que les êtres humains ne se sont jamais mis autant sous pression que ces dernières années, et la société, c'est-à-dire la masse des gens, rejete ce mode de vie, ce qui serait une preuve que nous somme dans l'erreur.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires