Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 20:30

Loïck Peyron est arrivé aujourd'hui à Brest entouré de ses 13 équipiers, après 45 jours 13 heures et 42 minutes. Avec son trimaran géant Banque Populaire V, il a établi le nouveau record du Trophée Jules Vernes.

Cette compétition sportive est emblématique de ce que veut notre époque tournée vers le profit. On cherche, par là, le dépassement de soi, qui est propre à masser une audience génératrice de revenus. Le but est de voguer le plus rapidement possible, et l'expression qui sous-tend cette épreuve - le "tour du Monde" ne veut plus dire grand chose. En effet, si l'on prenait cela au pied de la lettre, on devrait marcher dans les pas de Magellen, qui est mort aux Philippines. Rappelons que ce puriste a eu le courage de traverser l'Atlantique, de l'Europe jusqu'au Cap Horn, puis a affronté le Pacifique, le remontant jusqu'au pays que l'on a cité. On imagine ce qu'aurait été la troisième étape : battre l'Océan Indien, jusqu'au Cap de Bonne Espérance, pour remonter, enfin, la côte de l'Afrique, et rentre au bercail. Voilà ce que pourrait être un vrai parcours digne d'un homme viril, au pied marin. Une approche du Pôle Sud, pour en faire le tour est un peu décevante, sans que l'on puisse dire que cela est dénué d'intérêt. Toutefois, l'image du vieux loup de mer en prend un coup, et, en l'occurrence, sa performance fait perdre de vue celle de ses concurrents. D'autant que l'on se sert de la bonne santé d'autres pour gagner

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires