Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 21:50

En ce jour de référendum, la Syrie a compté au moins 31 morts, civils et militaires confondus. L'objectif est de faire approuver une nouvelle Constitution qui permpettrait un changement de leader en 2028.

Ce que l'on peut noter, tout d'abord, c'est le contraste saisissant, entre un exercice hautement démocratique, qui fait parler les urnes, et une opression des plus terrible, qui fait gronder les bombes. Pourtant, on peut voir un signe d'ouverture, puisque le leader actuel - Bachar El-Assad - devrait partir dans 16 ans ; cela revient à saper le trône d'un éventuel successeur, même si celui qui doit faire cette concession est trop jeune, pour affirmer qu'il sera mort à cette date. Dans tous les cas, il sera temps, pour le dictateur concerné, de quitter son pays, quand ce moment sera venu : en effet, la vieillesse du personnage en question fera qu'il aura besoin de soin hospitalier, et les meilleurs spécialistes, en matière de santé - ne sont certainement pas à Damas. Par ailleurs, on peut se demander si l'épreuve à laquelle s'astreint ce pouvoir si restrictif a pour résultat un verdict probant. Après tout, cette consultation populaire peut très bien avoir un caractère purement consultatf, et ce pourrait être ce que le dirigeant èvoqué est en train de concocter. Quoi qu'il en soit, avec la violence qu'il fait régner, il va sûrement s'assurer d'un taux de participation record, sauf en ce qui concerne les combattants, que l'on voit mal se relayer au front, pour aller voter.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires