Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 21:05

Iskorpitz, un célèbre trublion turc, a piraté le site Internet de Valérie Boyer, la députée qui a lancé l'idée de la pénalisation de la négation du génocide arménien. Elle a été menacée de mort et de viol.

Le garçon qui a fait cela gagne à être connu, car son CV en la matière est impressionnant. Cela dit, on ne peut pas vraiment légitimer son action, car il ne représente pas une structure officielle, et, dans un avenir peut-être proche, les Etats se doteront d'une armée d'informaticiens, pour faire valoir leurs intérêts. On parle déjà de "guerre électronique", et peut-être que l'on protège derrière la société civile, pour en arriver aux armes. En clair, il ne serait pas impossible que les autorités d'Ankara aient sollicité la personnalité en question pour destabiliser la France. Quoi qu'il en soit, le message est clair : il faut oublier cette idée. En effet, il serait dommage d'en arriver à un drame personnel pour des pécadilles : il ne semble pas crucial de soutenir la reconnaissance de ce fait, sur lequel le doute peut être jeté. Le mal est fait, pourrait-on dire : les Turcs ont montré que leur esprit est trop étroit, et cela sera un handiap pour eux à l'avenir. Vu que la stupeur consécutive à la révélation doit être finie, maintenant, on ne peut pas ne pas se demander pourquoi les successeurs d'Atatürk font un tel blocage, quant au refus d'accepter de tenir pour vrai un méfait passé. En l'occurrence, la gêne extrême que l'on constate trahit la honte de soi-même

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires