Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 19:41

A un mois de la présidentielle russe, Vladimir Poutime, qui ambitionne un retour à la fonction suprême de son pays, doit faire face à un mécontentement sans précédent : 100.000 personnes ont défilé, pour l'évincer.

La démocratie existe en Russie, sous sa plus forme, malheureusement. En effet, cette fédération - c'est sa dénomination officielle - est dotée d'organes (comme la Douma)  qui sont susceptibles d'assurer des contre-pouvoirs à l'exécutif central. Le peuple en question, par l'intermédiaire de son actuel Premier Ministre (qui, en tant que concitoyen de la nation concernée, est à son image, quelque part), nous a montré qu'il a le respect de ce que les générations du passé ont fixé, et l'on peut s'attendre que l'on saura se conformer au verdict des urnes. Si une fraction de l'électorat est mécontente, il y a lieu de croire qu'une puissante dynamique, qui n'est pas que portée par les élites de l'Opposition est en marche, et saura convaincre la majorité que le pays mérite d'autres destinées. Cela dit, il est impossible de ne pas se douter que ce dont on a écho - nous - en France est sensiblement différent de ce qui parvient aux oreilles du simple auditeur du fin fond de la Sibérie, par exemple. C'est-à-dire que tous ces mouvements, qui, vu d'ici, nous semblent justes, doivent être marginalisés, un peu comme s'il s'agissait du mécontentement d'extrémistes. Bref, il s'agit surtout d'une aubaine publicitaire, pour le parti organisateur.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires