Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 18:10

Yannick Noah, qui a plaidé en faveur - dit-on - de la légalisation du dopage, a déclenché une avalanche de critiques, notamment en provenance des cadres du sport espagnol, qu'il a évoqué. En France aussi, on est choqué.

Ce que le vainqueur de l'édition 1983 de Rolland-Garros n'est pas anodin, puisqu'il possède le recul nécessaire, pour faire évoluer la pratique sportive. Déjà, il faut s'assurer de savoir s'il est question de faire intervenir, à travers ce qu'il a dit, l'appareil législatif, ou s'il s'agit seulement d'ignorer une tricherie, qui, en tant que telle, doit être considérée comme scandaleuse. Ensuite, il est important, aussi, de se demander si les Espagnols doivent se sentir visés par ses allégations, ou s'ils sont justes un exemple de plus - la goutte qui a fait débordé le vase - amenant la réflexion que la personnalité préférée des Français a faite. On doit également s'interroger sur le but de l'activité en question : est-ce de se sentir bien dans sa peau, en faisant preuve de ses qualités physiques, ou est-ce de gagner sa vie grassement. Il semble que, si l'on a raison de se sentir floué, quand on est face à quelqu'un qui recourt allègrement à la chimie pour gagner, et que, de ce point de vue, il est crucial de pointer du pointer du doigt celui qui se montre irrégulier, l'on fasse un amalgame entre le plaisir de se dépenser et celui de gagner. S'il est  qquestion du deuxième, on devrait être libre de surclasser ses adversaires drogués, en faisant pareil, si l'on est prêts, toutefois, à mourir plus jeune.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires