Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 08:10

Si cette chanson a de quoi séduire l'oreille par la richesse du son qu'elle propose, elle est aussi remarquable par la finesse de ses paroles, qui - on ne peut le cacher - décrivent une rupture (celle entre le chanteur et Gritney Spears, pour la petite histoire). Le fait qu'elle soit une reprise d'un tube de 1955 aide forcémentt, mais lorqu'on a ressorti cela en 2002, et il a sûrement fallu que les concepteurs actuels adaptent le texte à l'époque, notamment lorsque le producteur Timbaland intervient, avec une prononciation qui s'apparente au rap. Bref, abordons cette analyse par l'étude de la structure, comme on le fait d'habitude : les 2 couplets sont séparés ppar un refrain en 2 parties, qui revient après le deuxième. Ensuite vient le temps du featuring du rappeur que l'on a cité, mais celui-ci se conte de répéter, à 4 reprises, 2 petits bouts de phrase, sûrement parce que le rythme impose de ne pas en faire plus dans ce registre. A ce moment, la pauvreté du texte annonce la fin, puisque, après une dernière répétition de la première section de ce autour de quoi on articule les mots, on ne fait plus que redire le titre. En ce qui concerne le contenu, la première idée qui vient est celle du regret, car, pour celui qui parle, il est assez insupportable de devoir tirer un trait sur une période de sa vie. Ainsi, on déplore que la profondeur n'ait pas été cernée. D'autant que, à l'insu de l'être aimé, une autre histoire a été échafaudé, ce qui permet a celle qui annonce la rupture de partir sans avoir à se poser de questions. Peut-être s'aperçoit-t-elle, après coup, qu'il n'est pas aussi facile d'effacer d'un coup - d'un seul - une histoire grâce à laquelle on a été épanoui. Aussi, elle a essayé de maintenir le contact un peu plus longtemps. Mais, puisqu'il s'agit de se venger, il faut couper les ponts brutalement.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires