Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 21:26

En 2005, Jean-Marie Le Pen a dit que l'Occupation par l'Allemagne nazie n'avait pas été "particulièrement inhumaine". Après être passé une fois en cassation, la Cour d'appel l'a encore condamné.

Certes, la punition n'est pas bien grave : 3 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende ; mais, devant un accord unanime, il faut savoir reconnaître ses erreurs. Cela dit, on ne connaît pas tout le parcours judiciaire, et on est obligé de supposer que la sanction s'est alourdie au fur et à mesure des épreuves (qui sont au nombre de 4, dans le cas présent). En effet, pour quelques mots déplacés, il est assez étonnant que l'on en soit à un point tel, et si cette peine a été requise dès le début, il est compréhensible que l'on n'ait pas voulu perdre son innocence. Ainsi, au départ, la stratégie consistait à faire devenir la situation telle qu'elle est actuellement. C'est-à-dire que, au bout de 7 ans, il est clair que l'on engorge les tribunaux avec une affaire qui n'a pas beaucoup de sens, car il ne s'agit que de paroles. Aussi, on ne sait pas quand la plainte a été déposée, mais, si celle-ci a été diférée, la prescription s'impose, vu que l'objet de cette histoire n'est que du vent. Dans un procès, 2 parties s'affrontres à coup de manoeuvres intellectuelles, et, en l'occurence, il faut peut-être avouer que l'ex-dirigeant du FN a été plus malin que laa Justice ; il l'a emmené au-delà d'une date, qui symbolisait la fin de son action.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires