Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 20:56

Jean-Luc Névache, le délégué interministériel à la Sécurité Routi-re a annoncé 3.970 morts sur les routes pour 2001, alors que, en 2010, on en comptait 3.992, avec 22 vies de gagné.

Si on avait pas pris la précaution de dire ce qu'il s'était passé l'année précédente, les chiffres qui viennent d'être publiés feraient sourire, car on pourrait croire à une illusion d'optique de type commercial ; d'ailleurs, les résultats connus depuis 12 mois avaient de quoi choquer, puisqu'ils ressemblaient aux 3.999 dont se servent les vendeurs pour dire qu'ils ont des prix au-dessous de telle ou telle barrière psychologique. Mais, cela devient édifiant, dès lors que l'on s'intéresse à un graphique décennal. Ainsi, on voit que, en 2000, il y avait 8.253 morts, et quela baisse le plus forte a été enregistrée en 2002, date à laquelle Nicolas Sarkozy fut nommé Ministre de l'Intérieur. Si le bilan de ce dernier, après son quinquennat, peut sembler mitigé, il est clair qu'il a réussi sa mission : sécuriser les routes de France. Depuis qu'il est à l'Elysée, la courbe montre qu'il n'a pu que peaufiner son action. Toutefois, il est clair que, déjà à cette époque, il se rapprochait du seuil que, actuellement, nous frôlons - semble-t-il. Mais, le plus important est fait : il a donné en héritage à la République la bonne méthode pour stopper cette hémorragie que provoque l'imprudence, Il s'agit de durcir toujours la répression, au point d'être ressentie comme absurde. 

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires