Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 20:13

Depuis hier, les observateurs de la Ligue Arabe arrivent en Syrie, et, selon Mohammed Ahmed Moustapha al-Dabi - le général soudanais qui les dirige -, les "frères syriens coopèrent totalement".

Ainsi, le bloc de pays en question montre, en faisant semblant de croire à de telles déclarations (ce que l'on peut croire, tant que l'on a pas écho de l'indignation de l'organe décisionnel), qu'il va à reculons vers la reconnaissance du massacre ; voilà - sûrement - la conséquence de la pression diplomatique internationale. Et c'est probablement tout ce que l'Occident pourra faire pour le peuple en question. Car, avec la conjoncture exécrable, il serait un peu fou, pour nous, de se lancer dans de coûteuses opérations : il sera dur d'avouer notre impuissance. En fait, en intervenant promptement et efficacement en Lybie, on a pris le rôle des sauveurs, de ceux qui, en cas de pépin,  peuvent permettre à une Révolution d'imposer des réformes démocratiques. Aussi, le pays tout entier risque d'éprouver un sentiment d'injustice, et, malheureurement pour cette nation, elle devra probablement imaginer elle-même les moyens de détruire les chars qui l'enchaînent, à moins que les Rois du Pétrole finissent par intervenir. Pour l'instant, il convient que les gens s'agglutinent autour des délégués, car, autour d'eux, c'est-à-dire dans leurs champs de vision, il sera impossibles de tuer les citoyens, sous peine de discrédit.

Partager cet article

Repost 0
Published by DJSusmack
commenter cet article

commentaires